Fantasy

Qu'elle soit : light, dark ou heroic, la "fantasy" nous révèle ses univers riches d'aventures, de magie et de passions.
  • Pyramides - Terry Pratchett

    Pyramides
    Les annales du disque-monde n°7

    Pleurer pleureuses !
    Teppicymon XXVI, pharaon du Jolhymôme est mort (il est au courant, il regarde les deux embaumeurs travailler sur son corps): vive Teppic son fils qui va lui succéder !
    ...
    Enfin, quand il aura fini ses études d'assassin à l'étranger.
    Et quand votre diplôme ne correspond pas vraiement à vos nouvelles fonctions (faire lever le soleil, faire pousser les récoltes et tout le tralala) vous allez au devant de bien des embêtements.
    Sans compter les prêtres fanatiques, les momies subitement prisent de vagabondïte aigüe et les failles spatio-temporelles !

    Et riez bon peuple !
    Pour sa septième aventure, Terry Pratchett croque le combat intemporel que se livre sans cesse tradition et modernité.
    Et il choisit comme cadre à ce conflit une égypte "disque-mondienne" totalement ahurissante et pourtant si crédible !
    Le talent de l'auteur n'est toujours pas remis en cause, encore une aventure réussie: incroyable !

    Bérenger

  • L'élixir d'oubli et Le royaume immobile - Pierre Pevel

    Le paris des merveilles 2
    Le paris des merveilles 2 & 3

    Un casse rondement mené:
    Un vol mystérieux, une recette aux pouvoirs inimaginable et de vieux (très vieux) contentieux qui se rappellent à nos protagonistes chéris: Louis-Denizart Hyppolyte et la baronne de Saint-Gil.
    Il ne manquerait plus qu'un groupe terroriste sévisse dans la capitale et on obtiendrait une situation véritablement explosive !
    Deux fois encore Isabel et Griffont mèneront l'enquête et mettront leur vie en péril. 

    Un final explosif:
    Avec ses deux dernières pièces, Pierre Pevel nous régale d'une belle apothéose de son Paris des merveilles.
    Dans un style toujours aussi drôle qu'érudit, Griffont et Isabel vont de découverte en traquenards en peignant une bien jolie vue de cette capitale féérique.
    S'il vous en faut plus, ruez-vous sur son autre trilogie: Les lames du cardinal.

    Prix Imaginales 2005 (pour L'élixir d'oubli)

    Le paris des merveilles 3

    Bérenger

  • Les enchantements d'Ambremer - Pierre Pevel

    Le paris des merveilles 1
    Le paris des merveilles 1

    La journée commence bien:
    Louis Denizart Hypolite Griffont était tranquillement en train d'enquêter sur un banal traffic d'objets enchantés lorsqu'il se retrouve bien malgré lui (mais bien grâce à "elle") confronté à une série de meurtres.
    "Elle" ce n'est autre qu'Isabel de Saint Gil: fée renégate de son état et aventurière de profession, qui une fois n'est pas coutume s'est fait de bien tristes ennemis...

    Et se termine merveilleusement:
    Premier tome d'une trilogie, Les enchantements d'Ambremer brossent un univers féérique et cohérent autour de ce Paris du début XXe siècle, où tout semble possible.
    Des personnages attachants, aux nombreuses capacités sans pour autant être tout puissant, et une enquête prenante ayant son lot de rebondissements.
    Une excellente production digne des Lames du cardinal, en un brin plus intimiste.
    On attend la suite avec impatience !

    Bérenger

  • L'ombre du pouvoir - Fabien Cerutti

    Lombre du pouvoir
    Le batard de Kosigan 1

    Sonnez trompettes !
    Fin stratège, brillant tacticien, chevalier et accessoirement assassin, Pierre Cordwain de Kosigan est surtout le chef d'une compagnie de mercenaire d'élite.
    Il met ses hommes et ses capacités de manipulation aux services des plus grands signeurs de France, d'Italie et d'Angleterre.
    C'est en ce mois de novembre 1339, dans le comté de Champagne, que va commencer une partie périlleuse aux enjeux bien mystérieux.

    Déclamez poêtes !
    Génial, excellent, rythmé, une intrigue complexe, des rebondissements surprenants, des personnages suscitants plus de questionnements qu'ils n'apportent de réponses...
    Bref, Fabien Cerutti nous régale avec ce premier tome du Batard de Kosigan.
    Attention ! Une fois entamé, vous ne pourrez plus le lâcher !

    Prix Futuriales Révélation 2015
    Prix Imaginales des lycéens 2015

    Bérenger

  • Port d'âmes - Lionel Davoust

    Port dames

    A l'engagement:
    Dépossédé tout jeune de son patrimoine, Rhuys ap Kaledan est condamné à 8 ans de servitude dans la Marine.
    Lorsqu'il débarque, enfin, à Aniangrad; le jeune noble de 22 ans n'a plus que sa volonté pour reconstruire sa fortune passée.
    Mais dans la ville du mensoge, où tout s'achète, il sera difficile de ne pas transiger: de rester fidèle à soi-même...

    Bientôt la quille:
    Lionel Davoust nous propose dans Port d'âmes le passage souvent traumatisant d'une psychée enfantine à celle bien plus complexe qu'est la pensée adulte.
    Compromis et nécessités régnant sans partage sur les idéaux que l'on se forge dans notre jeunesse.
    Mention spéciale pour la ville elle-même, plus que le simple théâtre du drame qui se joue en son sein, elle est véritablement organique: un personnage corrupteur terrible influançant l'intrigue et le lecteur.
    Roman sombre et sans concessions dans le réalisme, comme la vie peut l'être souvent.
    Pour un public averti.

    Bérenger

  • La terre des morts - Bernard Simonay

    La terre des morts

    Les enfants de l'Atlantide n°4

    Le navire quitte le port...
    Dernier des Titans, Astyan n'en démord pas moins de retrouver ses frères et ses soeurs; alors quand il découvre un passage vers une autre dimensions: il n'hésite pas !
    Et c'est avec ses fidèles compagnons qu'il va se lancer dans son ultime voyage vers Thanata, "la terre des morts"...

    Arrivera-t'il à destination ?
    Bernard Simonay signe ici le dernier volume de sa tétralogie des Enfants de l'Atlantide.
    Véritable pamphlet écologiste et humaniste, l'auteur nous montre le monde tel qu'il deviendra si l'on ne change rien à nos habitudes de vie...
    Mais aussi une manière saine et humaine (dans ce que ce mot a de plus beau) de vivre et de révolutionner le monde !
    Et pour celles et ceux qui n'y verraient qu'un cadre post-apocalyptique dans lequel évolueraient nos héros; l'auteur s'exprime en fin d'ouvrage afin de bien faire passer son message.

    Bérenger

  • Ruisseaux de sang, Michel Robert

    Ruisseauxdesang

    Le temps s'éclaircit:

    Le temps de la paix est ENFIN venu ! L'empereur de la lumière reçoit l'ambassadeur du roi des ténèbres afin d'établir les fondements d'une trève durable. Son lige, Cellendhyll de Cortavar (? Corvatar, non ? Mince ! Me serais-je trompé depuis le début ? A voir...), est évidemment dépêché pour cette prestigieuse mais néanmoins délicate mission. Ce qui l'ennuie profondémment car: UN- la diplomatie n'est pas vraiement son fort, DEUX- cela retarde grandement sa recherche de la vérité quant à la mort de ses parents.

    Evidemment, l'ennemi l'attend et viendra frapper au pire moment...

     

    Mais le vent se prépare à souffler:

    Qu'il est jouissif de retrouver notre Adhan charismatique et ses aventures pleines de violences et d'actions d'éclats !

    Michel Robert nous livre une suite qui tient les standards des tomes précédents: action, violence, ébat et rythme soutenus.

    Petit bémol peut-être: trop soutenu le rythme. Certains vieilles connaissacnes ne font qu'une (trop) brève apparition et l'on ne comprend pas bien où tout cela va nous mener. Là où les autres récits commencaient et concluaient une intrigue en parallèle de la principale (qui déroulait son échevau sur plusieurs tomes), celui-ci ne fait que poser  les fondations d'une intrigue au long cours.

    Pari sur le long terme qui nous fait attendre avec d'autant plus d'impatience la suite !

     

    Bérenger

  • Le crépuscule des géants, Bernard Simonay

    Le crepuscule des geants

    Les yeux s'ouvrent:

    Ayant recouvré sa mémoire millénaire, Astyan n'a plus qu'un but: découvrir ce qu'il est advenu du glorieux empire Atlante.

    Mais le chemin est rude et l'océan dangereux. C'est pourtant sur la terre qu'il livrera son combat le plus âpre: pour sa liberté et contre le fanatisme des hommes.

     

    Et le corps s'active:

    Découverte de l'univers dans le tome 1, retour "background" dans le 2e; ce troisième tome redémarre sur les chapeaux de roues, armé du savoir: de ce passé découvert dans l'Archipel du Soleil.

    L'hsitoire est relancée et c'est tant mieux ! L'intrigue reste classique mais efficace et l'on suit la progression de notre héros: miroir du genre humain tout autant capable du pire comme du plus beau.

    Une suite élégante qui nous amène efficacement vers le dernier tome.

     

    Bérenger

  • L'archipel du Soleil - Bernard Simonay

    Les enfants de l'Atlantide, tome 2

    Archipeldusoleil

    Les fresques en ruines:

    Jehn le chasseur s'enfonce dans sa transe au fin fond d'une grotte geléeet s'éveille à l'aube de l'Historie sur une île tropicale.

    Il a vécu dans des cités de marbre et de verre et s'appelait Astyan: un des rois de l'Atlantide !

    Mais que c'est-il passé pour qu'il naisse dans les Terres du Nord ? Retrouvera-t'il sa bien aimée ? Arrivera-t'il à retourner sur l'Archipel du Soleil ?

     

    Ont un jour été peintes:

    Bernard Simonay nous offre dans ce volume le cadre de son histoire.

    La naissance de ses héros, leurs motivations et les péripéties expliquant la situation présente et l'apparition du GRAND méchant !

    Si le début est bien rythmé, le soufflé retombe un brin durant un bon tiers de l'ouvrage.

    Néanmoins, l'arrivée d'une force d'opposition relance la machine et revisite le mythe du cataclysme de l'Atlantide.

    Ce deuxième tome est une paranthèse bienvenue afin d'établir solidement les bases de la trame principale, que nous devrions retrouver dans le tome 3 !

     

    Bérenger

  • Trois soeurcières - Terry Pratchett

    Les annales du disque-monde - 6

    Troissoeurcieres

    Sur scène:
    Oyez-Oyez !
    Venez assister au tout nouveau spectacle de théâtre ! (commandité par le roi actuel)
    Où il sera question d'établir une bonne fois pour toute la vérité officielle sur la mort du roi (l'ancien, devenu fantôme) qui n'était pas du tout un assassinat perpétré par un de ses proches (le roi actuel), mais alors pas du tout - c'est pas vrai - il était même pas en bas de cette tour cette nuit là !

    En coulisse:
    Lorsque Terry Pratchett s'attaque à Macbeth, cela donne Trois soeurcières !
    Les rois assassinés, les oncles meutriers et les héritiers dépossédés sont évidemment de la partie, mais cette fois les sorcières, les tempètes et les chats en seront aussi !
    Avec son écriture inimitable (merci au traducteur Patrick Couton), Terry Pratchett nous fait mourir de rire.
    Cocasse, déluré, ahurissant et complètement décalé: si c'était possible, je dirais que cette histoire est aussi bonne que les autres, dans son style à elle. Moins de brutalité mais plus de têtologie avec des héros qui sont cette fois: des sorcières !
    Nous avons eu les touristes, les mages et la mort, cette fois ce sont les sorcières qui tiennent le haut de l'affiche de la pièce qui va avoir lieu.
    Alors dépêchez-vous de prendre place ! Elles commencent à avoir mal aux bras ! (et comme chaque vivant le sait - et les morts a posteriori - il n'est pas bon pour la santé d'être à coté d'une sorcière énervée).

    Bérenger

  • Janue Vera - Jean-Philippe Jaworski

    Januevera

    Parcourez le monde hérauts:
    Autrefois grandiose, le vieux royaume n'est plus.
    Ensemble disparate et désuni de royaume sur le déclin, de ville étouffant sous le poids de leur passé et de villages perdus au milieu d'océans forestiers hostiles.
    Et pourtant, ses habitant n'ont pas crié leurs dernières paroles. Des sociétés féodales et chamarrées naissent et donnent vie aux héros de leurs temps: galants chevaliers, assassins mutins et réveuses paysannes.
    Tant de mystères humains à découvrir et explorer, mais ne vous laisser pas berner aventurier: n'est pas si démuni ou cruel, celui que l'on croit ou celle !

    Et faites entendre votre voix:
    Si je pouvais tenter une description du style de Jaworski, je me risquerai à dire qu'il est la fusion parfaite entre la poésie de Damasio et le rythme d'un Martin. Mais ça ne serait rendre hommage ni à lui, ni aux autres.
    Janue Vera est son premier ouvrage et s'organise autour de 8 nouvelles qui nous présentent son univers: le Vieux royaume.
    Tour à tour terrible, dramatique, galan, intemporel, caustique, horrifique et mystérieux; le Vieux royaume vous présentera ses facettes les plus intéressantes.
    Ecrit avec talent et maestria, sans temps mort et surprenant, venez découvrir le livre qui à, selon moi, projeté Jean-Philippe Jaworski sur le devant de la scène fantasy française.
    Et pour celles et ceux qui n'en démordraient pas, Gagner la guerre vous offrira votre dose avant de vous lancer dans son nouveau cyle: Rois du monde.

    Bérenger

  • Les enquêtes de Georges Hercule Bélisaire Beauregard - Hervé Jubert

    Magiessecretes

    Deux monde en danger qui cohabitent:Letournoidesombres
    Paris, capitale des univers. Porte ouverte sur le monde des hommes et leurs merveilleux cousins issus de la Féérie.

    Et pourtant tout n'est pas rose dans ce "melting pot" de sociétés, car dans les ombres générées par tant d'éclat, de sombres entités planifient leur vengeance. Notre enquêteur royal aura fort à faire pour dénouer la trame du complot qui s'ourdie dans les coulisses des hautes sphères du pouvoirs... Surtout quand des dieux sont de la partie.

     

    De quel coté penchera la balance ?
    Hervé Jubert nous catapulte 'in medias res' dans son univers féérique avec Magies secrètes. Accrochez-vous au démarrage car peu de choses sont expliquées mais l'arrivé d'une apprentie en formation va nous permettre de combler nos blancs. Le rythme est soutenu et convient parfaitement à l'enquête en cours. L'écriture fluide et le vocabulaire un peu désuet ou mâtiné de féérie nous transporte dans ce Paris revisité.

    Nous voyageons ensuite un peu plus loin dans Le tournoi des ombres pour ouvrir nos perspectives sur la cohabitation entre deux peuples que beaucoup de chose séparent, toujours sur fond d'enquête mais bien plus sanglante et meurtrière que la première ! Toujours aussi brillant et précis, Jubert peaufinne les détails de sa trilogie.Lanuitdesegregores

    La nuit des égrégores conclut de façon brillante les aventures de Georges Beauregard, ce Sherlock Holmes aussi à l'aise dans la bagarre qu'avec la magie.

    En somme: trois courts romans de 300 pages chacun, dont l'auteur parvient à réaliser le tour, classique mais non moins impressionnant, de nous faire vivre des aventures rocambolesques dans son univers féérique. Un des joyaux du steampunk.

     

    Bérenger

  • Le prince déchu - Bernard Simonay

    Le prince dechuGravé dans la pierre:
    Jehn est l'ainé du chef de la tribu des Loups.
    Plus grand et plus fort qu'aucun chasseur de la nation de la Petite Mer (Morbihan, il y a 6500 ans), il fait montre depuis quelques temps d'étranges capacités.
    Alors quand les siens sont réduits en esclavages par des démons, il part en quête de vengeance au fin fond des terres désolées du Nord...

    Chanté par l'histoire:
    Mon ami Clément parlerait sans doute de "schéma narratif rassurant" pour parler de la structure de ce livre.
    Un héros de stature surhumaine, à qui tout réussi ET qui possède des pouvoirs. Ajoutez une naissance mystérieuse, un drame familial et une expédition punitive au-delà du monde connu et vous obtiendrez les poncifs de l'Heroic-Fantasy.
    La seule originalité vient du fait que l'histoire se déroule il y a 6500 ans: les armes sont en silex, la roue n'a pas encore été inventée ni le cheval domestiqué.
    Les chapitres sont courts, l'action s'y enchaine rapidement sur fond d'instructions historiques documentées. Les péripéties se suivent agréablement mais sans grande surprise.
    Nous attendrait-elle dans les deux prochains volumes de cette trilogie "des enfants de l'Atlantide" ?
    Pour celles et ceux qui souhaitent se plonger dans un classique du genre.

    Bérenger

  • Les aventures de Maitre Li et Boeuf Numéro Dix - Barry Hughart

    LamagnificencedesoiseauxUn besoin ?Lalegendedelapierre
    Votre village est la cible d'une maladie qui sait compter ? Un prince vieux de sept siècle (et demi !) met votre vallée à feu et à sang ? Une goule vampire vous fait rater LE record de décapitation ?
    N'hésitez plus ! Et faites appel au Sherlock Holmes chinois, alcoolique et centenaire le plus réputé de tout l'empire j'ai nommé Maitre Li, ainsi que son fidèle mais néanmoins puissant assistant (et ancien client) Boeuf Numéro Dix !
    Ensemble ils traqueront l'objet de votre affliction: du tueur en série à votre parchemin contrefait, d'une racine de ginseng à un vieil ermite et même des fantômes et des dieux s'il le fallait !

    Une solution:
    La magnificence des oiseaux, premier roman de cette trilogie des "Aventures de maitre Li et Boeuf numéro dix", a été salué par le World Fantasy Award.
    Dans la même veine qu'un Terry Pratchett, bien que moins burlesque mais tout autant extravagant, les aventures de nos deux compères satisferont tous amateurs d'enquêtes farfelues, d'actions haletantes et de rebondissements parfois surprenants.
    Si quelques "chinoiseries" nous font parfois perdre le fil, ce n'est que pour étoffer l'arrière-plan culturel et singulier de cet auguste pays qu'est l'empire du milieu.
    La légende de la pierre (mon coup de coeur) et Huit honorables magiciens poursuivent et cloturent (respectivement) cette sympathique saga.Huithonorablesmagiciens

    - World Fantasy Award (pour La magnificence des oiseaux)

    Bérenger

  • Sourcellerie - Terry Pratchett

    SourcellerieOn est parti !

    Lorsque le huitième fils d'un huitième fils (un mage donc) met lui-même au monde son huitième fils, ce dernier ne peut être q'un sourcelier ! (Un mage au carré en somme, ou en multiplié vous l'aurez compris).

    Or comme chacun le sait (mais si, vous aussi, faites donc un effort !) la sourcellerie est la thaumaturgie de l'Aube des Temps et personne (pas même vous, je peux vous l'assurer) ne souhaite la voir réapparaitre !

    Il faudra bien toute l'inéficacité  du célèbre Rincevent et la simiesque présence du bibliothécaire de l'université des mages pour contrer cette sinistre menace mystique. Avec pour la première fois dans un livre: Nijel le destructeur ! (héros pas correspondance) et Conina (fille du célèbre barbare) par qui tombe les têtes, les coeurs et les cheveux !

     

    Le voyage vous plait ?

    Que dire de ce cinquième tome des Annales du Disque-Monde ?

    Bien écrit, rythmé, drôle, caustique, bourré de référence: une pépite littéraire pour les afficionados de la fantasy, de l'humour et de l'absurde.

    A lire les yeux fermés (si, si vous le pouvez !).

     

    Bérenger

  • Le chevalier oublié - Kervarec'h

    LechevalieroublieIl y a fort longtemps:

    Le chevalier de Saint Ours est investit d'une bien étrange mission par Bertrand du Guesclin.

    Mais qui est ce mystérieux chevalier de Saint Ours ? Ne payant pas de mine, pour ne pas dire pouilleux et repoussant de crasse, il reçoit néanmoins à chaque fois l'accolade et le respect de tous les seigneurs qu'il rencontre...

     

    On en racontait des histoires:

    Pfiou ..! Entre le vocabulaire (et la grammaire) et la chronologie décousue, la première partie de ce livre est un véritable parcours du combattant ! Les aller-retours incessants vers le glossaire (plus que bienvenue) nécessite une véritable logistique matérielle partiellement complétée par la couverture travaillée et son marque -page en tissu. Gageons quand même que cela en vaille le coup !

    Une chronologie brisée pour un final somme toute classique.

    La deuxième partie offre une version plus crédible et donc bien plus originale du mythe arthurien tout en distillant quelques indices le reliant à la première partie.

    Une lecture assez agréable pour des lecteurs exigeants.

     

    Bérenger

  • Havrefer, tome 1: Le héraut de la tempête - Richard Ford

    Havrefer_1

    Qui sème le vent:
    Plaque tournante du commerce maritime et capitale des Etats Libres, Havrefer est un véritable symbole de puissance.
    Mais le roi est parti affronter les hordes barbares du Nord et la ville est rongée par différentes factions qui souhaitent s'accaparer les miettes du pouvoir.
    Vont alors se produire sur cette scène précaire des acteurs importants: reine, conseiller, prince et d'autres qui le sont moins: forgeron, mendiant, apprenti...
    Ils vont néanmoins tous jouer un rôle déterminant dans la pièce sanglante qui aura bientôt lieu au sein même de Havrefer !

    Récolte la tempête:
    Il semblerait au début que Richard Ford connaisse son affaire: un pitch classique (un royaume menacé par des barbares) dans lequel prennent part des personnages archétypaux (apprenti magicien, assassin repenti, princesse rebelle, ancien mercenaire aigri) dans des situations vues et revues (une mission qui dérape ou un quiproquo qui créera de nouvelles alliances).
    Même le passé des protagonistes est un sans surprise tellement il colle à notre imaginaire commun.
    MAIS.
    Car il y a toujours un mais...
    Et celui-là fait toute la différence.
    Tout le brio, la maestria de l'auteur provient du savant mélange des clichés et son jeu avec eux. Il détourne habilement ces stéréotypes au moment où on s'y attend le moins et cela marche !
    Il y a une telle originalité qui se découvre petit à petit que chaque personnage devient unique: bien plus que la somme des a priori que l'on aurait put avoir sur eux !
    Les héros en deviennent si vivants qu'ils ne se bornent plus à résoudre l'intirgue et à participer à l'histoire: ils sont l'histoire !
    Ce premier tome de la saga Havrefer augure d'une excellente révision des codes du genre: il est véritablement le héraut d'une future tempête littéraire !

    Bérenger

  • Même pas mort - Jean-Philippe Jaworski

    Roi du monde-1Le feu craque dans l'âtre:

    Je suis le fils d'un roi déchu. Exilé au fin fond d'une campagne, on m'a privé de mon héritage de guerrier.

    Quand mon frère et moi fûmes en âge de prendre les armes, le nouveau roi - mon oncle, nous envoya nous battre dans sa nouvelle guerre.

    Nous devions y trouver la gloire et un trépas glorieux mais voilà, l'impensable s'est produit: je ne suis même pas mort...

    Et le barde se met à déclamer:

    Quel travail dans l'écriture, quelle poésie dans les descriptions: Jaworski nous enchante en nous contant une Gaule fantastique et fantasmée où les légendes marchent aux côtés de héros.

    Personnages charismatiques, monde et cultures à découvrir et rythme enlevé: tous les ingrédients sont présents dans le chaudron des excellentes épopées et l'auteur-druide nous autorise à y tremper les lèvres.

    Sombre comme les futaies des forêts et mystique comme ce qui s'y cache au fond du brouillard on est bien loin du style haut en couleur et de la gouaille légendaire du héros de Gagner la guerre. Néanmoins Jaworski excelle dans l'exercice qu'on lui préfère: prendre un lieu et une époque donnée et les magnifier par son talents d'évocation à travers le prisme du fantastique et de la fantasy.

    Premier tome de la trilogie Rois du monde qui promet d'être magistrale, on se retrouve à la fin avec une furieuse envie de savoir la suite !

    - Prix Imaginales 2014 du meilleur roman français de Fantasy

    - Prix Planète-SF des blogueurs 2014

    Bérenger

  • Les kerns de l'oubli, Resurrections (tome 3) - Feldrik Rivat

    Leskernsdeloubli 3Un dieu renait de ses cendres:
    Dans des tours oubliées depuis des millénaires, de sombres hérauts s'éveillent tandis que des homoncules d'acier tombent des cieux.
    Les fous de foi se rassemblent en de fanatiques foules armées alors que le désert revient à la vie.
    Et toutes ces forces convergent en un point, pour résoudre un conflit millénaire qui mettra un terme à...
    A la folie d'un homme ?
    A la toute puissance de dieu ?

    Tandis qu'un autre se prépare à la mort:
    Ca part sévèrement (en quenouille !) LOIN !
    Mais ne concluons pas trop vite. Je vous conseille néanmoins de lire les trois tomes d'affilée sous peine d'avoir un peu de mal à comprendre qui est quoi et quels sont les enjeux.
    On sort de cette trilogie ébouriffé par la tornade d'idées de Feldrik Rivat.
    Soufflé par l'action et le rythme (quelque fois chaotique) des rebondissements (à la pelle), on a un peu de mal à dresser un tableau d'ensemble de la situation.
    En somme, une fin explosive et dantesque, à l'image de cette trilogie des Kerns de l'oubli: originale, assourdissante et vertigineuse !

    Bérenger

  • Les kerns de l'oubli, Les larmes du désert (tome 2) - Feldrik Rivat

    Leskernsdeloubli 2Les fresques millénaires tremblent:
    Elles tremblent devant cet homme: maudit par la Terre et les Dieux, poussé par des forces puissantes à accomplir un destin millénaire.
    Mais d'autres acteurs oeuvrent dans l'ombre. Certains sur le même chemin que l'Ame damnée, d'autres pour l'empêcher de poursuivre son but.
    En traçant sa route malgré les épreuves, ils pourraient même découvrir bien des vérités, cachées au fin fond d'antiques ruines...

    Et de vielles consoles se rallument:
    Petit conseil avant d'entamer la lecture de ce 2e tome: mieux vaut avoir bien en tête l'histoire du premier volume (L'exil) si vous ne souhaitez pas manquer le début de cette suite.
    Un démarrage sur les chapeaux de roues d'ailleurs pour ces Larmes du désert qui n'en finissent pas de livrer leurs secrets sur les personnages clés de l'intrigue.
    Le tour de force que réalise l'auteur dans ce volume réside dans le fait que plus on en découvre, plus le mystère se ramifie et s'épaissit !
    Pour être tout à fait honnête, on se demande parfois où tout cela va bien pouvoir nous mener mais la qualité de l'écriture et le rythme du récit ne nous en laisse tout simplement pas le temps.
    De plus, la disproportion des pouvoirs que l'on découvre peut nous faire craindre un final moins grandiose que les miracles que l'on découvre dans ce tome.
    Mais ayez la foi jeune apprenti(e), cette saga tient pour l'instant toutes ses promesses, et se révèlera sans nul doute rien moins qu'épique !

    Bérenger

  • Le sabre de sang - Thomas Geha

    LesabredesangAinsi est contée leur histoire:

    Leurs noms sont Tiric Sherna et Kardelj Abaskar. Malheureux rescapés de la défaite de leur pays face à l'empire Qivhvien, les voilà pieds et poings liés en route vers la capitale de ces infâmes humanoïdes reptiliens: Ferza. Ferza, siège du pouvoir de ces vipères et surtout connu pour ces arènes où les esclaves s'affrontent jusqu'à la mort dans de terribles épreuves...

    Mais ce sont de fièrs Shao ! Et un jour viendra où ils se vengeront de tous les affronts !

    Lesabredesang 2

    Voilà comment elle s'est déroulée:

    Thomas Geha nous entraine dans son univers bien construit (bien que le manque de carte, un inévitable dans ce genre de roman, se fasse parfois cruellement sentir).

    Si le premier tome tire trop sur les ficelles des poncifs de l'Heroic Fantasy: le vaincu qui subit l'escalavage du vainqueur, s'enfuit et fini par se venger; le deuxième est plus posé. On sent que l'auteur s'est assagi et relie mieux certains passages aux décisions, actions et conséquences provoquées par les héros.

    Bien que très (trop ?) classique pour des lecteurs souhaitant renouveller leur vision du genre, l'univers du Sabre du sang possède un incroyable potentiel qui méritera surement de connaitre d'autres aventures !

    Bérenger

  • Mortimer - Terry Pratchett

    MortimerRésumé:
    Morty: ado frêle et dégingandé, fait comme qui dirait peser un poids lourd sur la ferme familiale.
    Et son pauvre père qui n'arrive pas à lui trouver un travail qu'il saurait réaliser (d'ailleurs en ce moment même, Morty mouline des bras et s'égosille pour faire fuir les pigeons... Qui le regardent benoitement).
    Mais ce sera bientôt la foire à l'embauche et la Mort recherche un assistant pour l'aider dans son labeur quotidien.
    Un travail stable, des repas régulier et le prestige de l'uniforme... En plus d'un patron hors norme !
    Car on a beau dire: la Mort est un bon vivant !

    Avis:
    De deux choses l'une: soit je suis complètement subjectif par rapport au Disque-Monde et son énorme réputation de "génialitude" (donc si j'aime pas, c'est que je n'ai aucun goût), ou alors Terry Pratchett est tout simplement excellent.
    Et aux vues de ce nouveau roman (le 4e dans l'ordre des Annales du Disque-Monde), j'opterai plutôt pour la deuxième raison !
    C'est étonnant comment les mêmes ingrédients, réutilisés à chaque fois, fonctionnent toujours aussi bien !
    De l'humour, du ryhtme, du suspens et surtout: des personages à chaque fois surprenants, attachants, drôles et intéressants !
    Une tuerie !

    Bérenger

  • Les kerns de l'oubli - Feldrik Rivat

    LeskernsdeloubliL'encre sur le vélin s'assèche:

    Alors que la guerre gronde aux portes d'Almenarc'h la millénaire, de bien mystérieuses silouhettes fouillent ses catacombes à la recherche de dangereux trésors oubliés pouvant modifier la face du monde. Le destin de ce monde justement, ravagé par une entité malveillante venue de l'Est, serait-il entre les mains de ce jeune apprenti Shaman exilé sans raison à l'autre bout de la terre ?

    La trame se dévoile:

    Bien qu'un brin déroutant, le début de ce tome 1 - L'Exil promet une épopée digne de ce nom.

    Au fur et à mesure de notre lecture, les intrigues se tissent et s'entremêlent autour des personnages et on se prend à en attendre impatiemment le dénouement. Avec des personnages typés et un style qui leur est propre, l'auteur nous conte une quête mythique en utilisant les ingrédients qui ont fait leur preuve: amour, trahison, vengeance, accès de rage et exploit grandiose.

    Feldrik Rivat revisite ainsi et à sa manière la légende arthurienne: un roi manipulé par un diabolique conseiller, une reine amoureuse du premier protecteur du royaume et un vieux Shaman bodybuildé à la recherche du fils perdu destiné à sauver le monde d'un dieu maléfique. Rajoutez un peu de Conan et ses prêtres serpents du démoniaque dieu du désert de l'Est et vous obtiendrez un cocktail parfait d'épique et d'Heroic Fantasy comme on sait les apprécier !

    Bérenger

  • La huitième fille - Terry Pratchett

    La huitième fille - Terry PratchettL'histoire:
    La succession de la charge de Mage se transmet TOUJOURS de huitième fils en huitième fils. Logique.
    De plus, il n'y a JAMAIS eu de Mage femme. Par définition.
    Alors quand le mage Tambour Billette, voyant la Mort venir (c'est un truc de Mage), transmet ses pouvoirs et son bourdon à un huitième fils il est loin de se douter du bazar qu'il va provoquer.
    Car en cette nuit orageuse d'héritage, entre l'émotion les langes et la mauvaise lumière (l'Univers est SOUVENT de mauvaise foi): le huitième fils est en fait... UNE FILLE !
    Stupeur, désarroi et confusion seront donc les compagnons d'aventure de la jeune Eskarina sur la périlleuse route de... De quoi ? Vous le saurez en lisant l'histoire de: La huitième fille.

    La critique:
    Quel plaisir de replonger dans ce monde joyeusement chaotique qu'est le Disque-Monde.
    On boude un peu notre plaisir de ne pas retrouver ce trublion fantasque de Rincevent (Rincewind en V.O) car les personnages de cette histoire semblent un peu ternes en comparaison.
    Mais il va falloir s'y habituer hein ? Vu que (pour la plupart) chaque livre raconte une nouvelle aventure avec de nouveaux personnages.
    On retrouve tout de même avec bonheur l'humour et le ton décalé de Pratchett, même si le rythme n'est pas aussi soutenu que dans les volumes précédents.
    Divertissant et bien écrit, un agréable moyen d'attendre la lecture du prochain.

    Bérenger

  • The Discworld series - Terry Pratchett

    ThecolourofmagicWaouw ! Gosh ! (and other eructing sounds coming their way up from your stomach to your mouth through your larynx).
    More than 37 novels regarding the Series, approximatively 12 books "about" it and 4 maps of it.
    THAT is what I call a followed universe. So, in front of the huge reading will have to do, let's start NOW with:
    The colour of magic and The light fantastic.

    Will you take the tour ?Thelightfantastic
    Imagine a flat and circular world (like a pizza you know), but carried by 4 elephant standing up on the back of the Great A'Tuin (which is a giant turtle, obviously).
    And as easy as that, here you are: on the Discworld !
    Feeling a little bit alone ? That's why it will be given to you many... er... interesting fools folks to look after deals with.
    The main caracter of these 2 first step in the Discworld will be none others than:
    -an obscur and anonimous wizard who cannot perform any kind of the faintest magic in the world.
    -the first tourist of the Discworld... And of course his luggage which moves on hundred little legs.
    Follow them on their amazing adventure visit to dragon who only exist if you believe in, the edge of this pizza-like planet and, of course for the "Grand finale": the end of the world !

    I did:
    Irreverent, funny and full of pun which saddly, with my poor level in english, I have missed so many.
    Rythm and actions followed smoothly with disguised description of this marvellous and extravagant world Pratchett created.
    Hours of laugh, tears and teeth grinding are waiting for you to discover them.

    What is waiting for you if you are hooked:
    1- The colour of magic / La huitième couleur
    2- The light fantastic / Le huitième sortilège
    3- Equal rites / La huitième fille
    4- Mort / Mortimer
    5- Sourcery / Sourcellerie
    6- Wyrd sisters / Trois soeurcières
    7- Pyramids / Pyramides
    8- Guards! Guards! / Au guet !
    9- Eric / Eric
    10- Moving pictures / Les zinzins d'Olive-Oued
    11- Reaper man / Le faucheur
    12- Witches abroad / Mécomptes de fées
    13- Small gods / Les petits dieux
    14- Lords and ladies / Nobliaux et sorcières
    15- Men at arms / Le guet des orfèvres
    16- Soul music / Accrocs du roc
    17- Interesting times / Les tribulations d'un mage en Aurient
    18- Maskerade / Masquarade
    19- Feet of clay / Pieds d'argile
    20- Hogfather / Le père Porcher
    21- Jingo / Va-t-en-guerre
    22- The last continent / Le dernier continent
    23- Carpe jugulum / Carpe Jugulum
    24- The fifth elephant / Le cinquième éléphant
    25- The truth / La vérité
    26- Thief of time / Procrastination
    27- The last hero / Le dernier héros
    28- The amazing Maurice & his educated rodents / Le fabuleux Maurice et ses rongeurs savants
    29- Night watch / Ronde de nuit
    30- The wee free men / Les ch'tis hommes libres
    31- Monstrous regiment / Le régiment monstrueux
    32- A hat full of sky / Un chapeau de ciel
    33- Going postal / Timbré
    34- Thud! / Jeu de nains
    35- Wintersmith / l'hiverrier
    36- Making money / Monnayé
    37- Unseen academicals / Allez les mages !

    *Attention aux lecteurs français, aux vues des différents choix éditoriaux des maisons d'édition ayant publiées les Annales du Disque-monde, certaines équivalences Anglais-Français peuvent être faussées.

    Bérenger

  • Le baiser du rasoir - Daniel Polansky

    LebaiserdurasoirSur la scène de crime:
    Une jeune enfant, retrouvée morte et atrocement mutilée. Des agents de la Couronne peu pressés de résoudre l'affaire.
    Et au milieu ce quartier de Basse-Fosse: Prévôt n'accepte pas que quiconque puisse empiéter sur son territoire.
    Mais qui, du meurtrier ou du repris de justice, connaitra en premier le baiser du rasoir ?

    Dans l'esprit du tueur:
    Excellent, rythmé, sauvage et violent: voici une enquête sordide menée par un dealer dans le monde de la pègre.
    Prenant voir même envoutant, Le baiser du rasoir ne vous laissera pas le temps de faire grand chose d'autre que de dévorer ses quelques 470 pages.

    Non, vous ne vous êtes pas trompé de section (oui-oui, nous sommes bien la section S3F et pas Polar).
    Avec ce premier roman, Daniel Polansky réussit avec brio de mettre le meilleur de la fanstasy au service du roman noir.
    Ses lecteurs ne s'y sont d'ailleurs pas trompés puisqu'il a été récompensé par le prix Imaginales 2012 du meilleur roman étranger de Fantasy.


    Que dire de plus ? A lire absolument.

    Prix Imaginales - Roman étranger traduit 2012

    Bérenger

  • Ange et Loki - Michel Robert

    Préparatifs:
    Alors qu'il enquête sur la mort de ses parents, Cellendhyll reçoit un appel à l'aide de son compagnon de toujours: Gheritarish le Loki.
    Direction les Terres de Sang pour l'ange de la mort. Magies néfastes et léthales, monstres, pillards et ennemis cachés: de véritables vacances pour le lige de l'Empereur de la Lumière.
    Un long voyage semé d'embûches attend donc messire de Corvatar avant ses retrouvailles avec son camarade.

    Dans l'Ouest, tout le monde vous entendra crier:
    Il est de ses livres simples qui se contente de raconter une histoire.
    Une histoire donc, comptée quand nous la lisons par cette voix intérieure qui nous est propre.
    Et si le compteur est habile, l'histoire devient alors passionnante.
    Et avec la passion vient la folie, folie de suivre jusqu'au bout, de ne s'arrêter sous aucun prétexte tant que l'on n'a pas découvert le fin mot de cette fameuse histoire.
    Ange et Loki est un de ces romans qui nous livrent une telle histoire: simple, rythmée, entrainante, passionnante.

    Comme on retrouve de vieux amis au coin du feu, avec cette fois une ambiance "western" assumée qui tranche avec l'univers Fantasy que l'auteur nous propose d'habitude.
    Mais qu'importe le flacon tant qu'il y a l'ivresse avec en plus ce petit goût de "reviens-y".
    Vivement la suite !

    Bérenger

  • Wastburg - Cédric Ferrand

    wastburg.jpgSalut l'ami comment va ?
    Wastburg la tenace, cité indomptable où "notre mémoire est notre joyau", mais surtout pour ses habitants:
    Wastburg la crapoteuse, acculée entre deux royaumes.
    Cité franche où seul la Garde maintient un semblant d'ordre en mettant son groin dans tous les coups foireux.
    D'ailleurs à ce propos, quelqu'un est en train de tramer un méchant truc à Wastburg, mais je vous ai rien dit hein ?

    J'ai comme qui dirais un p'tit service à t'demander...
    Comme le dit si bien un gardoche: "On ne fait pas de boudin sans faire couler le sang".
    On plonge ainsi dans cette ville-univers comme un cadavre lesté le fait dans un bras de fleuve: privé de toute volonté et sans aucun moyen d'en réchapper.
    Wastburg prend ainsi vie à travers les visions qu'en ont chacun des protagonistes et c'est le talent de Cédric Ferrand qui nous fait alors découvrir toute la faune bigarrée des différents quartiers de la ville.
    Sa façon d'utiliser un personnage pour exprimer une partie de l'histoire d'un autre implique et lie de façons inextricable le destin des multiples acteurs de cette intrigue.
    Un peu comme un microcosme où chacun jouant son rôle va influencer les actions de son voisin.
    Cet esprit de corps donne une ampleur arachnéenne à cette institution qu'est la Garde, pourtant plongée jusqu'au collet dans les emmerdes.
    Si j'osais, je le comparerai (à moindre échelle évidemment mais quand même) à un George R.R. Martin à la française (ceux qui liront Wastburg comprendront très vite).
    Enfin, aux vues du potentiel narratif que comporte cette incroyable cité, on comprend aisémment que la maison d'édition Les XII Singes l'adapte actuellement en jeu de rôle.

    Bérenger

  • Dragon de glace - George R. R. Martin

    dragondeglace.jpgUn soufle:
    Des dragons pleins de couleurs, des sorcières pleines de secrets, des biscuits au fromage et des tableaux.
    Quatres sujets, quatres histoires, quatres aventures qui n'attendent que vous pour vous y piéger.
    Allez quoi ! Sautez le pas !
    ...
    Auriez-vous peur ?

    Une respiration:
    Si j'ai pu croire, en commencant Dragon de glace, que ces histoires ne sortaient pas de l'ordinaire, j'en ai été d'autant plus marqué en le terminant.
    En effet, si  "Le dragon de glace" et "Dans les contrées perdues" sont agréables à lire (malgré le respect des codes classiques, mais toujours efficace, de la fantasy) les deux autres nouvelles sont pour le moins surprenantes.
    "L'homme en forme de poire" rendrait paranoïaque et fou n'importe qui. Cette terrible nouvelle est poignante et "Portrait de famille" vous prend aux tripes.
    La tension augmentant continuellement jusqu'à son paroxysme.
    Notre coeur y est d'ailleurs broyé.
    De la Fantasy, du Fantastique, il ne manque que la Science-Fiction pour faire de ce livre un exemple classique de notre section S3F.

    Bérenger

  • Les Crépusculaires - Mathieu Gaborit

    lescrepusculaires.jpg

    A la croisé des chemins:
    Agone a choisi de renier son passé. Il parcourt aujourd'hui la campagne afin d'éduquer les foules paysannes oppréssées par les Barons de l'Urguemand.
    La mort du seigneur de Rochronde va mettre en branle une mécanique d'intrigues dantesques autour de son légitime héritier: Agone de Rochronde.

    coffretcrepusculaire.jpg


    A l'ombre du crépuscule:
    Roman initiatique efficace, Mathieu Gaborit nous fait partager les doutes et les affres qui assaillenbt notre héros à l'heure des choix.
    Car ce n'est pas parce qu'on est le personnage principal qu'on est le héros, qu'on a le choix ou que l'on a pas conscience des conséquence desdits choix.
    On lutte ainsi au coté d'Agone, pris dans cette masse inextricable qui se resserre autour de décisions plus implacables les unes que les autres.
    Enfin un personnage qui réfléchit. Une véritable éminence grise...
    La seule épine qui risquerait de nous piquer les doigts à la lecture des Crépusculaires serait peut-être une fin trop rapide.
    Le temps passé à intriguer de façon si subtile et tortueuse pendant des dizaines de pages pour en avoir la conclusion en dix est... Légèrement désapointant.
    Les Crépusculaires n'en reste pas moins une très belle fresque de Fantasy... Française qui plus est ! Cocorico !
    Enfin, l'édition 'Légendaire' que nous propose Mnémos depuis février nous permet d'en profiter sous la forme d'un magnifique ouvrage !

    livrecrespusculaires.jpg

    Bérenger

  • Vélum - Hal Duncan

    velum.jpg

    Un résumé simple:
    Cela fait des éons que le trône de Dieu est vacant.
    Ses anges et tous les Amortels, humains ayant une parcelle de divin, sont divisés en deux clans: les Souverains et l'Alliance.
    Pour Phreedom Messenger qui refuse de choisir un camp, le temps est compté pour rechercher son frère Thomas, car la guerre des Cieux sera bientôt totale !

    Une explication qui l'est beaucoup moins:
    Sybillin, obscur et difficile à suivre.
    Voilà les premières impressions qui vous assaillent en ouvrant ce livre.
    Premier volume d'un diptyque, on espère que tout cela prendra un sens assez vite. L'auteur souhaite nous faire apréhender la démesure de son uni-multivers tant par le fond que par la forme.Cela se ressent surtout à travers les personnages.

    Attention, l'heure de l'explication ardue est arrivée !
    L'essence des personnages change au fur et à mesure de leurs actions dans un monde où l'on se déplace autant géographiquement que temporellement.
    Ainsi, un personnage d'ici et maintenant ne sera plus exactement le même quand il se retrouvera là-bas et avant. D'ailleurs il n'a souvent plus le même nom.
    Vous trouvez cela compliqué ? Multipliez ce sentiment par le nombre de personnages et de situations et vous arriverez à l'imbroglio dans lequel je me suis trouvé.

    Voici pour le fond mais la forme n'aide pas non plus à la compréhension !
    En effet toutes les 15-20 lignes on change de paragraphe et donc de personnage à un instant "t" dans un lieu précis.
    Un paragraphe peut donc succéder à un autre, traitant du même personnage, mais avant l'action qu'il a réalisé plus haut.
    Ou alors d'un autre personnage "après" et qui se trouve être le même personnage qu'avant.
    ...
    Je vous avais prévenu.
    Cela ne vous refroidit pas ? Vous avez l'âme d'un aventurier de la littérature ? Sachez que le trésor n'en vaut pas la peine.
    A part, peut être, de découvrir quelques mythes Summériens.
    C'est dire.

    Bérenger

  • Chiens de guerre - Michel Robert

    chiensdeguerre.jpg

    D'une frappe:

    Piégé par Priam, l'empereur de la Lumière, Cellendhyll de Corvatar tourne en cage dans le palais impérial de Tygarde. De plus, sa relation avec Constance de Winter s'étiole et cela le bouleverse. Mais il n'aura pas le temps de s'étouffer dan sa folie car une nouvelle mission lui est imposée: mettre la main sur un ancien officier d'une unité d'élite qui provoque des remous dans la capitale. Qui est ce Vargh Loken ? Qui sont ses Chiens de guerre ? Pourquoi a-t'il été enfermé dans la terrible forteresse de l'Oubli ? Autant de questions dont l'Ange de la Mort devra trouver les réponses.

    Par un enchainement:

    Deuxième volume du deuxième cycle de l'Agent des Ombres et suite directe de Guerrier des lunes, Chiens de guerre change complètement notre vision du héros. Ici, il n'affronte plus de vulgaires ennemis mais bien des soldats d'élites, comme lui. Nous nous engageons donc dans ce livre avec un aspect d'enquête, et de défaite, beaucoup plus poussé que dans les précédents. Michel Robert ouvre un peu son catalogue d'ambiance même si l'érotisme, les plaisirs culinaires et la létalité des combats reste sa marque de fabrique.

    Bien que nous commencions à mieux appréhender les Plans, leurs diplomatie est un peu mise de côté et l'ont ne retrouve pas les description environnementales qui nous faisaient tant voyager dans les volumes précédents.

    Enfin, et comme à son habitude, l'auteur nous donne une bouchée de la future intrigue afin de nous faire saliver jusqu'à la suite.

    Bérenger

  • Le dernier chant d'Orphée - Robert Silverberg

    ledernierchantdorphee.jpg

    Court résumé:

    Son chant charmait les animaux, les arbres et il faisait pleurer les pierres. D'ailleurs, même les sirènes ont chaviré en entendant sa voix. Lorsque son amour lui fut arraché, il descendit aux enfers armé de sa seul lyre afin d'arracher son Eurydice des griffes glaciales d'Hadès. Il se nomme Orphée, et voici son dernier chant.

    Allons plus loin:

    Plus habitué à la science-fiction, et récompensé plusieurs fois pour son œuvre, Robert Silverberg revisite cette fois le mythe d'Orphée. Une modernisation épique tant dans le style que dans l'action qui nous permet (honte à nous) de nous remémorer en une centaine de pages le destin tragique de cet amoureux solitaire.

    Bérenger

  • Sympathies for the devil - Tomas Day

    sympathiesforthedevil.jpeg

    Rapidement:

    Quoi de plus adéquat pour ce « début de fin du monde » que d'être les témoins de six mondes qui vont prendre fin ? Mais l'on peut aussi le considérer comme six façons de voir notre monde s'éteindre: rendu aux hommes-arbres et aux loups ou bien étouffé par l'information continue des douze dragons renversés ? Amsterdam sous les eaux en proie à un étrange tueur en série venu des abysses ou des extraterrestres condamnant des peuples entiers à la sédentarisation ? Un Londres post-apocalyptique rongé par le Néant ou bien un Ragnarok initié par un dieu fou ?

    Plus calmement:

    Six nouvelles écrites pour différentes anthologies, mais réunis ici dans le même ouvrage pour notre plus grand plaisir. Le ton de chaque histoire correspond à l'idée que l'on se fait des univers créés pour l'occasion. Nous sommes tour à tour écœurés, indifférents, estomaqués, charmés, heureux et plein d'espoir.

    Allez. Rentrez chez vous, c'est la fin du monde.

    Bérenger

  • Le chevalier errant & L'épée lige - George R.R. Martin

    lechevaliererrant.jpg

    Synopsis:

    Dunk, écuyer du chevalier errant Ser Alan de Pennytree, a toujours bien appris les leçons inculquées par son maitre. Mais sa rencontre avec un étrange garçon qui se fait appeler l'Oeuf va mettre à mal la ligne de conduite de tous chevalier: louer ses services aux nobles causes et prendre la défense des opprimés. Cette rencontre va changer à jamais le destin de cet étrange couple car: pour que le mal triomphe, il lui suffit de compter sur l'inaction des gens de bien.

    Allons plus loin:

    Par bien des aspects, Le chevalier errant se rapproche du film Chevalier avec le regretté Heath Ledger: élévation de la condition sociale et soucis allant avec, tournois et actes de bravoures. Cette première nouvelle est intense en moments forts et haletants. On resent chaque choc d'arme sur notre armure et on en viendrait presque à gouter la boue dans notre bouche.

    Souhaitant ne rien divulguer de l'intrigue de L'épée lige, afin de ne pas vous gâcher le plaisir de la fin de la première histoire, je vous indiquerait juste que l'ambiance y est sensiblement la même mais plus axé sur de l'enquête et de la diplomatie.

    Dans ce livre, nous retrouvons donc les principaux éléments de la saga dantesque du Trône de fer.

    Bérenger

  • D'une rive à l'autre - Mathieu Gaborit

    dunerivealautre.jpgEn quelques mots:

    On vous attend avant que le spectacle ne commence. Ne vous inquiétez pas, il n'est pas long. Vous êtes prêt ? Alors laissons maintenant la place aux conteurs qui vous ravirons ou vous ferons trembler d'effroi en vous narrant leurs histoires...

    Pour être précis:

    Ces pépites assemblées dans ce recueil, forment un véritable vitrail sur l'ensemble des mondes fantastiques inventés par Mathieu Gaborit. On y (re)trouve certaines figures connues de ses précédents cycles ou l'atmosphère de ses univers, magistralement condensés en quelques pages. Chacune des 8 nouvelles transpire un sentiment, une idée ou une ambiance particulière chère à l'auteur.

    Mention spéciale pour « Mime », terriblement d'actualité et son ambiance qui est... étrangement poignante.

    Bérenger

  • Gagner la guerre - Jean-Philippe Jaworski

    gagnerlaguerre.jpgNe traînons pas:

    Bah oui, vous voyez bien que la guerre est gagnée non ? Vous pensez que c'est la fin ? On voit bien que vous n'y pipez goutte. Quand faut partager le butin entre les vainqueurs, qui sont soit dit en passant des nobles pourris d'orgueil et d'ambition, la curée commence. Et pour rafler la mise, c'est au sein de la famille qu'on en vient à sortir les surins. Or il se trouve que les couteaux, justement, c'est plutôt mon rayon.

    Mais mieux vaut assurer nos arrières:

    Quelle joie d'être le témoin de don Benvenuto au cours de cette période de sa vie. Qui est, excusez du peu, plus que bien remplie ! Les intrigues d'alcôves, aussi mortelles que les duels font une grande part de l'immense plaisir que l'on éprouve à parcourir les confidences de notre héros. La magie, les rebondissements, l'humour et la souffrance ne sont pas en reste, et loin de là. Les jeux politiques entre tribuns pour obtenir la mainmise sur l'échiquier du pouvoir sont délicieusement mesquins.

    Cette canaille de don Benvenuto en viendrait presque à nous faire aimer la fourberie, les mensonges et les petites trahisons.

    Prix Imaginales - Roman français 2009

    Bérenger

  • La horde du contrevent - Alain Damasio

    lahordeducontrevent.jpgAinsi débute notre épopée:
    Ils sont les vingt-trois membres de la trente-quatrième horde, et voici leur histoire. Formés depuis l'enfance à accomplir une unique tâche, chacun permet ainsi la survie de tous dans leur terrible mission: trouver la source du vent. Sur un monde balayé par les rafales, les tempêtes et les chrones, ils devront réussir là où tous ont échoué.

    Et voilà comment elle nous est contée:
    Magnifique. Voici en un mot notre oeuvre résumée. Mais sublime et poignant lui feraient tout autant honneur. Damasio nous offre un monde linéaire mais jamais figé, grâce à une structure inventive: plus la horde avance et plus elle remonte dans son passé, à travers les expériences, les doutes mais aussi les espoirs de chacun de ses membres. A l'image des mille vents qui balayent la progression de nos héros, le lecteur est plongé dans un tourbillon d'émotions qui ne nous permet pas d'en sortir indemne. Un indispensable.

    Grand prix de l'imaginaire - Roman français 2006

    Bérenger

  • Winterheim - Fabrice Colin

    winterheim.jpg

    Pour faire bref:
    Un héros qui s'ignore, une princesse malgré elle et un Dieu ivre de pouvoir. Trois entités qui se percuteront, trois destins qui fusionneront, et l'avenir du monde en suspens. Voici une saga qui vous emportera dans son blizzard d'Asgard à Midgar.

    Pour aller plus loin:
    Ca commence vite, ca commence fort, ca commence bien ! Un texte efficace, rapide et concis qui nous plonge dans ces teritoires nordiques plein de glace et de Dieux.
    Mais ça s'essoufle, se disperse se perd. Les deux derniers tiers sont décousus, entrecoupés de scènes voulues comme apportant du relief aux personnages principaux mais qui ne font que rendre confus ce récit.
    Ce dernier est une ré-écriture de la saga des Nibelugens où l'on a du mal à saisir la place de chacun, ce qui lui est dû, ce qui lui a été imposé et ce qu'il a choisi.
    Wyrd s'est un peu emmêlée les aiguilles en tissant cette trame.

    Bérenger

  • Le Trône de fer - George R. R. Martin

    adancewithdragons.jpgLaissez moi vous conter "une chansonde glace et de feu":

    Dans le monde de Westeros les saisons s'étirent sur de longues périodes. Ici l'été peut durer 10 ans, mais comme le dit la devise de la maison Stark: "L'hiver vient". Et c'est cette noble famille du Nord du royaume des Sept Couronnes qui ouvre cette saga épique. En effet, le roi Robert Baratheon vient demander à Eddard Stark, seigneur de Winterfell et gouverneur du Nord, de devenir Main du Roi afin de l'aider à gouverner son vaste royaume. Alors qu'il se voit contraint par son honneur d'accepter son nouveau poste, Ned est loin de se douter des sombres évènements qui se préparent au nord du Mur, gigantesque barrière de glace séparant les Sept Couronnes des territoires sauvages d'Au-delà-du-Mur. Afin de rallier la capitale, le roi et sa nouvelle Main voyagent vers le Sud, traversant ce royaume qui se remet à peine de la rébellion qui conduisit Robert sur le trône de Fer dix ans auparavant. Et si un héritier avait survécut à cette sanglante révolte ? Que deviendrait le royaume s'il fourbissait ses armes de l'autre côté du detroit, à l'Est ?

     

    letronedefer.jpgQuelques précisions:lepeedefeu.jpg

    Les parutions du Trône de Fer (A song of ice and fire en version originale) en France sont en elles-mêmes une véritable épopée. Il existe 5 romans originaux: A game of throne, A clash of kings, A storm of swords, A feast for crows, A dance with dragons. Les quatres premiers ont été édités en France par J'ai Lu, mais ils ont été découpés en plusieurs tomes:
    - Le trône de fer, Le donjon Rouge pour A game of throne
    - La bataille des rois, L'ombre maléfique, L'invincible forteresse pour A clash of kings
    ledonjonrouge.jpg- Intrigues à Port-Réal, L'épée de feu, Les noces pourpres, La loi du régicide pour A storm of swordslesnocespourpres.jpg
    - Le chaos, Les sables de Dornes, Un festin pour les corbeaux pour A feast for crows
    La première partie de A dance with dragons a été traduit et édité: Le bûcher d'un roi.
    Ne pouvant attendre la sortie française, je me suis empressé de lire A dance with dragons (on devient impatient après 6 ans d'attente de la suite d'une histoire). Etant donné que j'ai lu majeure partie de ce cycle en français, c'est en français que j'en fais la critique (bien qu'il soit vrai que j'utilise la couverture de la version originale pour illustrer cet article).

    batailledesrois.jpg

    Techniques du conteur:laloiduregicide.jpg

    George R.R. Martin nous livre un cycle culte. Une épopée médiévale comportant son lot de complots, trahisons, guerres, luttes de pouvoir mais aussi ses lots de bravoure, de couardises et surtout son humanité. Car c'est bien d'hommes et de femmes dont il s'agit et non pas de créatures féériques. De par leurs forces et leurs faiblesses, leurs doutes et leurs craintes, ils tissent l'histoire du royaume. Le récit s'efface et on pénètre un monde de chair et de sang. Une époque où la vie est sanglante et la réalité violente et crue. Violences, meurtres, amputations et viols, rien ne nous est épargné dans cette immersive expérience.
    lombremalefique.jpgL'une des particularité de ce cycle provient de la narration: chaque chapitre suit en effet selon le point de vue d'un prlechaos.jpgotagoniste. Au premier plan les actions auxquelles le personnage prend part et en toile de fond le reste. De (trop?) nombreux arcs personnels sont ainsi développés. Parce qu'il a grandi avec Heilein, Tolkien et Lovecraft, l'horreur et le fantastique ne sont jamais loin. Et parce qu'il a travaillé en tant que scénariste pour la télévision, il souhaite que ses romans soient des "page-turner", que le lecteur se demande: "Que va-t'il se passer ensuite ?"
    Construction cyclopéenne (chaque tome flirte ou dépasse le millier de pages) aux intrigues imprévisibles, la saga du Trône de fer est vivante. On y entre facilement mais on n'en sort jamais.
    linvincible-forteresse.jpg"Au jeu des trônes, on gagne ou on meurt". Tout est dit.lessablesdedorne.jpg

    HBO a réalisé l'adaptation en série télévisée de cette saga. Martin étant co-réalisateur, la série colle parfaitement aux romans. Tellement qu'il n'est pas rare d'entendre au mot près les dialogues issus des livres. L'ambiance y est harmonieusement retranscrite et si vous avez aimé le livre vous ne pourrez pas être déçu. Pour l'instant, saison 2 en cours, une saison correspond à l'histoire contée dans un livre en version originale.
    intrigueaportreal.jpgunfestinpourlescorbeaux.jpg
    Suite au succès de cette adaptation, J'ai Lu a décidé de ré-éditer, en français, les textes complets originaux.

    Prix Locus - Roman de Fantasy 2001, 1999, 1997

    Bérenger

  • Guerrier des lunes - Michel Robert

    guerrierdeslunes.jpg

    Un bref résumé:

    De retour sur le plan maitre du Chaos, Cellendhyl de Corvatar tourne en rond. Tel un fauve dans sa cage. Torturé par la trahison d'Estrée d'Eodh, qui lui avait avoué son amour et sa faute, il est pourtant forcé par son maître Morion à paraître en bonne société. C'est là qu'il va se retrouver piégé par son tempérament violent puis condamné par Ellvanthyell, l'archimage du Chaos, à être sévèrement corrigé. C'en est trop. Cellendhyll brise son allégeance au Chaos. Il est libre !

    Mais que faire de cette liberté alors que l'on est poursuivi pour désertion par les forces du Chaos ? De Corvatar va choisir de se réfugier à Tygarde, palais de l'Empereur de la Lumière : Priam. Tandis que Cellendhyll découvre que chaque cour se ressemble, avec son lot de faux-semblants et de conspirations d'alcôves, un mystérieux tueur insaisissable décime les colons des Terres du Nord déjà menacées par la terrible colère des Pictes...

     

    Plus en détail:

    Après le fabuleux succès de son premier cycle, Michel Robert revient pour une deuxième saison de sa saga « L'agent des Ombres ». Très attendu, l'auteur distille les bases de son nouveau cycle avec rythme et parcimonie. On retrouve avec joie tout ce qui fait la patte de Michel Robert: de l'action incisive et létale mâtinée d'un érotisme plus fougueux que n'importe quel Harlequin. De prime abord, on peut penser que trop de pistes sont exploitées pour un tome d'ouverture de cycle, néanmoins nous savons que rien n'est fait par hasard. Certaines ne sont là que pour détourner notre attention de l'histoire principale et nous partageons alors les affres du doute de notre héros.

    Guerrier des lunes est une promesse d'un cycle épique et époustouflant.

     

    Bérenger

  • Les Lames du Cardinal (L'intégrale de la trilogie) - Pierre Pevel

    leslamesducardinal.jpgleslamesducardinal.jpgPour vous mettre dans le bain:

    An de grâce 1633. Cinq années ont passé depuis la débâcle du siège de La Rochelle et le cardinal de Richelieu va refaire appel à Ses hommes. Ces hommes et cette femme aux destins incroyables, sachant tout aussi habilement manier les coeurs comme les lames. Ces Lames qui se reforgeront dans le sang afin de contrer un complot menaçant le trône de France. Face à eux, non moins retords ni puissants, les adeptes de la Griffe Noire. Cette société secrète est composée des plus grands ennemis de l'humanité: les dragons. Fourbes, traitres, rancunniers et surtout capable de prendre forme humaine ils lutteront crocs et griffes contre...les Lames du Cardinal.

     

    Mon avis:

    Les Lames du Cardinal, L'Alchimiste des Ombres et Le Dragon des Arcanes composent cette intégrale de Pierre Pevel. Ce dernier fait de chaque tome une histoire à part entière mais qui reste inscrit dans un écheveau d'intrigues qui court sur les deux autres récits. L'auteur nous livre une oeuvre qui se tient, et qui sait se tenir ! Rythmée et jouissive, l'écriture simple et pleine de bons mots nous fait redécouvrir avec joie les épopées de capes et d'épées. Emporté par la fougue, la hardiesse et l'exhubérance des héros c'est un régal que de sauver la France.

    Petit plus fort appréciable, le lecteur averti sera heureux de redécouvrir l'origine de certaines des expressions les plus usitées de la langue française.

     

    Bérenger

  • The Lightless Dome - Douglas Hill

    TheLightlessDome.jpgBook 1: The Lightless Dome

    In a nutshell:

    In a dark swamp far from civilization of any kind, an evil sorcerer plan to destroy the world summoning some incalculably evil and immeasurably old things which lives beyond the star and eats human souls. Meanwhile in a 20th century film studio, Red Cordell takes another cheap part in another cheap movie. As a stuntman he has to stunt, fight with weapons, and die. Because he is not the hero. An interesting but neglected sword bought in a shop is his only satisfaction. When enchantress Aurilia, being abducted by some villains, try to invoke the mighty sword of Corodel for protecting her, Red finds himself at her side, fighting for both their lives in a land of waking dreams...

     

    Criticism:

    A very classic Fantasy novel. No style in particular, not so good in the description nor the suspense. In fact it is all about a part of description, a part of action, then the character thoughts, then the conclusion part. And this following happen twice by chapter. But, I have to admit it works ! In fact you cannot stop reading until you have finish a chapter. And that is great too. You can make some stops in your reading without being frustrated. It made this first book of three a very good one for holidays. Douglas Hill serves us a good story about a man which is bring to a brand new world where he has to save a princess. I have told you that is not a wonderfully new story in the Fantasy world but it is quite efficient. It is a good rest between another big book of fantasy in ten volumes or more. Amazing by its simplicity, astonishing by his success over you. Definitively a good one.

     

    Berenger

  • Bilbo le Hobbit - J.R.R. Tolkien

    BilboLeHobbit.jpgEn bref:

    Rien ne va plus dans la vie de Bilbo Baggins depuis qu'un vieillard à la barbe blanche a croisé sa route un beau matin. Il est vrai que la présence d'aventuriers parmi ses ancêtres pourrait expliquer ce besoin irrépressible de partir à l'aventure. Néanmoins, de là à offrir le gite et le couvert à toute une compagnie de nains puis de s'en aller sur les routes avec eux...il n'y a q'un pas, que seul Bilbo pouvait faire ! Sa mission ? Récupérer un trésor perdu guardé par un dragon. Et c'est parti pour un périple épique à travers la Terre du Milieu !

     

    Détails:

    Grand frère de vingt ans du Seigneur des Anneaux, Bilbo le Hobbit constitue une entrée dans l'univers de John Ronald Reuel Tolkien plus accessible aux très jeunes lecteurs (comme aux plus agés je vous rassure). Tolkien nous embarque dans cette bruyante compagnie pour découvrir cette merveilleuse contrée qu'est la Terre du Milieu. Moins détaillé (et c'est tant mieux) que son cadet le Seigneur des Anneaux, l'action n'est pas en reste et le suspens est au rendez-vous. C'est sans reprendre son soufle (de dragon) que l'on crapahute aux cotés de cette joyeuse bande afin de ne pas en perdre une miette (de trésor).

     

    Bérenger

  • L'Assassin Royal - Robin Hobb

    Lassassin-Royal-1.jpgl-assassin-royal-2.jpgEn bref:  Lassassin-Royal-81.jpg

    Aventure épique où l'on suit la vie d'un batârd de la royauté. Tour à tour gueux, assassin, héros, magicien, paysan, conseiller, la vie de Fitz n'est pas de tout repos. Dans un monde où même la magie est divisée en castes, Fitz oscillera entre ses deux sangs pour en tirer le meilleur. Parcourant les territoires connus et inexplorés à la recherche de sa place, c'est auprès de ses amis qu'il trouvera ce qu'il cherche vraiment.

     l-assassin-royal-3.jpgDétails:   l-assassin-royal-9.jpg

    Robin Hobb signe ici une saga magistrale où l'on ne s'ennuie jamais. Chaque chapitre nous emporte un peu plus loin dans des contrées fantastiques où natures sauvages cotoient villes sombres mais fabuleuses. Entre complots et conflits sous capes, la plume de Robbin nous régale de détails et de sensations fortes. Un indispensable dans votre bibliothèque si vous souhaitez ressentir sur votre visage le soufle de l'aventure.

    l-assassin-royal-4.jpgCycle de "L'assassin royal": Lassassin-Royal-10.jpeg

    L'apprenti assassin

    L'assassin du Roi

    La nef du crépuscule

    Lassassin-Royal-5.jpegLe poison de la vengeance l-assassin-royal-11.jpg

    La voie magique

    La reine solitaire

    Le prophete blanc

    Lassassin-Royal-6.jpg La secte maudite Lassassin-Royal-12.jpg

    Les secrets de CastelCerf

     Serments et deuils

    Le dragon des glaces

    Lassassin-Royal-7.jpgL'homme noirLassassin-Royal-13.jpg

     Adieux et retrouvailles

     

     

     Bérenger

  • L'Agent des Ombres - Michel ROBERT

    AgentOmbre11.jpgEn bref:

    "Je suis l'Ombre, Je danse et je tue". Tel est le mantra que se répète Cellendhyll de Corvatar avant de commettre un assassinat . Mais sur qui ? Sur cet agent de la Lumière qui oeuvre pour le Bien Commun au détriment des non-humains, ou bien sur l'envoyé des Royaumes des Ténèbres qui prône la violence et tue des femmes et des enfants ? C'est sans compter sur la rancune et la sombre vengeance qui possède notre agent des ombres. Bien et Mal se confondent dans sa recherche d'une puissance supérieure dédiée à la revanche, et plus si affinités.

     

    Détails:

    Constitué de 5 tomes d'environs 500 pages chacuns, le cycle de l'Agent de Ombres nous entraîne au fond d'un abîme de noirceur et de férocité, ponctué de scènes d'érotisme maitrisées. Michel Robert nous entraine avec toujours plus d'ardeur à suivre le périple de notre antihéros des plus torturé, bien loin de tout manichéisme douceureux. Son utilisation de termes simples, mais pas simplistes, faisant références au vécu de tout un chacun nous permet de partager l'étouffante moiteur des tavernes des Territoires-Francs et entendre les murmures parcourants l'immense forêt entourant les domaines du Chaos. Outre le peu distillé au compte-goutte en fin de premier tome, on peut déplorer un manque d'informations générales sur les Plans. Néanmoins, jamais monde fantastique n'a paru si proche. Il suffirait de se couler dans les ombres et...

      agentombre2.jpg Cycle de "L'Agent des Ombres": agentombre4.jpg

    L'Ange du Chaos

    Coeur de Loki

    Sang-Pitié

      agentombre3.jpg Hors-Destin AgentOmbre51.jpg

    Belle de Mort

     

     

    Bérenger

×